condition animale



  1. Bien-être animal : le Sénat fait pire que l’Assemblée nationale

    Ce lundi 2 juillet se clôturait l’examen en première lecture au Sénat du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable ». Le texte, voté par l’Assemblée Nationale le 30 mai, avait fortement déçu associations et citoyens qui s’étaient fortement investis pour le bien-être animal dans la consultation publique réalisée en amont. Europe Ecologie – Les Verts déplore que les sénateurs ont retiré du texte de loi, déjà timide, des mesures qui auraient permis d’améliorer le sort des animaux d’élevage. …

    Lire la suite
  2. Bien-être animal : le Sénat fait pire que l’Assemblée Nationale

    Ce lundi 2 juillet se clôturait l’examen en première lecture au Sénat du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable ». Le texte, voté par l’Assemblée Nationale le 30 mai, avait fortement déçu associations et citoyens qui s’étaient fortement investis pour le bien-être animal dans la consultation publique réalisée en amont. Europe Ecologie – Les Verts déplore que les sénateurs ont retiré du texte de loi, déjà timide, des mesures qui auraient permis d’améliorer le sort des animaux d’élevage. …

    Lire la suite
  3. Les élu·e·s écologistes régionaux de Nouvelle-Aquitaine font avancer la cause animale

    communiqué de presse Groupe écologiste et citoyen à la Région Nouvelle-Aquitaine 27 juin 2018 Le groupe des élu·e·s écologistes à la Région Nouvelle-Aquitaine se félicite de l’adoption par l’assemblée régionale de sa motion « Promouvoir la bien traitance animale », à laquelle se sont associés les groupes Génération.s, les Radicaux de gauche ainsi que les Socialistes et apparentés. …

    Lire la suite
  4. Ce n’est pas L214 qu’il faut juger !

    Deux militants de L214, Sébastien Arsac, cofondateur de l’association, et Tony Duhamel, ont comparu, lundi 4 septembre, devant le tribunal de grande instance de Versailles, pour s’être introduits dans l’abattoir de Houdan (Yvelines) et y avoir placé des caméras. Ils sont accusés de « violation du domicile d’autrui » et « tentative d’atteinte à la vie privée par fixation, enregistrement ou transmission de l’image ». Le jugement sera rendu le 9 octobre. …

    Lire la suite