La France sabote la COP biodiversité
Partager

Le 16 décembre 2022 (En anglais ci-dessous / In English below)

Alors que cette COP15 biodiversité devait constituer un tournant pour se doter enfin de mécanismes de suivi des engagements actés de longue date, mais peu suivis par les États, EELV dénonce la duplicité du gouvernement français. La secrétaire d’État chargée de la biodiversité et la diplomatie française n’ont eu de cesse de repousser la question des financements, pourtant centraux pour une préservation effective, si ce n’est une reconquête.

C’est l’avenir de la planète qui est en jeu. Avec la préparation du sommet de Libreville pour la forêt (le One Forest Summit en mars 2023), les allégations du supposé « champion de la terre » sont un mensonge qui vient s’ajouter aux précédents, mis en exergue par l’association Bloom et Claire Nouvian.

La Chine presse les 196 négociateurs à terminer une COP qui pourrait n’avoir rien achevé moins de 24h après un message du président Macron à Ursula Vn Der Leyen affirmant que la création d’un nouveau fonds pour la biodiversité était une « ligne rouge » selon des ONG en ayant pris connaissance.

Alors qu’un espoir était permis après l’élection brésilienne, la réalité de cette COP15 s’avère toute autre : les négociateurs brésiliens de Bolsonaro n’ont pas été remplacés, la France rejoint le camp des conservateurs aux côtés de la Chine et de la Russie.

Si cette COP s’achevait dans ces conditions, ce serait une bien triste nouvelle pour la France et la Planète, ainsi qu’un signal très négatif pour les jeunes générations.

Aminata Niakaté et Sophie Bussière, porte-paroles EELV
La commission Biodiversité d’EELV
Les Global Greens

— — —

France derails COP15 on biodiversity

This COP15 was supposed to be a turning point to establish, at long last, mechanisms to follow up on commitments made for a long time, but routinely not followed upon by signatory countries.

Europe Ecologie Les Verts (EÉLV) denounces the duplicity of the French government. In Montréal, the Secretary of State for Biodiversity and French diplomacy have constantly postponed the question of financing, which is central to effective preservation, if not recovery.

The future of the planet is at stake. With the preparation of the Libreville summit for the forest (the One Forest Summit in March 2023), the allegations of the supposed « champion of the earth » are a lie on top of the previous ones, highlighted by NGO Bloom and Claire Nouvian.

China is urging the 196 negotiators to finish a COP that could yield very little, less than 24 hours after President Macron’s letter to Ursula Von Der Leyen stating that the creation of a new fund for biodiversity was a « red line » according to NGOs that have read it.

While there was hope after the Brazilian election, the reality of this COP is quite different: the Brazilian negotiators of Bolsonaro have not been replaced, France joins the camp of conservatives alongside China and Russia.

If this COP were to end under these conditions, it would be very sad news for France and the Planet, as well as a very negative signal for the younger generations.

After Christophe Béchu’s statements, EÉLV calls on him and Emmanuel Macron to finally put their money where their mouths are, and to cross the red line that President Macron himself drew to allow the creation of a fund for biodiversity.