Construction d’un pôle éducatif dont un collège au domaine de La Frayse sur la commune de Fargues Saint-Hilaire
Partager

Les élu.e.s du Groupe Ecologie et Solidarités du Département reconnaissent la nécessité d’un nouveau collège pour faire face à la croissance des effectifs mais ils déplorent le choix de construire un pôle éducatif au domaine de la Frayse sur une zone naturelle en partie classée.

Nous regrettons que l’INRAP ait lancé des fouilles archéologiques préventives hier, lundi 28 novembre, préalables à la construction du pôle éducatif, alors que l’enquête publique n’est même pas terminée.

Le domaine de la Frayse, 24 hectares d’espaces naturels dont quatre classés en zone humide depuis 2019, a été choisi par le Département de Gironde sur proposition de la commune de Fargues Saint-Hilaire pour accueillir un pôle éducatif de plus d’un millier d’élèves comprenant un collège, une école élémentaire, un parking et un centre de loisirs déjà présent sur le site.

Un avis sévère de la Mission régionale d’autorité environnementale (MRAe)

La MRAe et la Préfecture de la Gironde ont donné pour de multiples raisons un avis défavorable à ce projet :

  • Incidence sur l’environnement trop importante et pas suffisamment prise en compte dans le choix d’implantation du site ;
  • Une analyse seulement fonctionnelle et financière des solutions d’aménagement sans inclure des critères environnementaux.

Ce projet entraînerait donc la destruction d’une zone humide de 4 hectares, à proximité d’une zone Natura 2000 et bordée par une zone d’intérêt écologique faunistique et floristique. Une zone notamment privilégiée pour la biodiversité du territoire : loutres et visons d’Europe, chauves-souris, hérissons d’Europe, etc.

L’installation de ce pôle éducatif sur ce site viendrait menacer la qualité de l’eau et notamment la ressource en eau potable pour les élèves et les habitants.

Des riverains inquiets sur les risques de nuisances et de pollution

L’implantation de ce nouveau pôle éducatif de plus de 900 élèves et le déplacement de l’école primaire et de l’école maternelle en périphérie de la commune dans cette zone créeraient des flux de circulation automobile et de bus supplémentaires très importants avec des possibilités très contraintes d’aménagement de l’avenue de Lignan, étroite, sinueuse et dangereuse. Il serait par exemple impossible d’y créer une piste cyclable sécurisée, directe et continue.

A ce jour, aucune analyse des incidences sur les nuisances liées aux déplacements et à la pollution sonore et de l’air n’a été réalisée. Nous nous interrogeons donc sur les graves conséquences que pourrait avoir ce projet sur la santé des habitants.

Nous insistons donc sur la nécessité de rechercher un autre site pour la création de ce collège et nous proposons que la commune de Fargues Saint-Hilaire utilise d’autres réserves foncières disponibles pour l’agrandissement de son école élémentaire.

La nécessité de répondre aux besoins démographiques et donc d’accueillir de nouveaux collégiens sur ce territoire ne devrait pas nous faire oublier les exigences de l’urgence climatique et de préservation de notre territoire.

Les élu.e.s du groupe Ecologie et Solidarités du Département de la Gironde
EELV Gironde