Les élus du pôle écologiste Aquitain à l’Assemblée
Partager

Ce dimanche 19 juin, à l’issue du second tour des législatives 2022 les français·es ont élu 131 député·es de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. La NUPES devient le principal groupe d’opposition à l’Assemblée nationale.

Vos députés écologistes en Aquitaine

Dans la deuxième circonscription de Gironde, le candidat écologiste Nicolas Thierry (EELV) remporte les élections législatives avec un score de 53,34%. Il représentera la circonscription de Bordeaux-Centre à l’Assemblée pour les cinq prochaines années.

« Nous sommes conscient de l’immense responsabilité qui est devant nous. On rentre dans des années critiques tant d’un point de vue social, qu’environnemental et climatique. Dès demain nous porterons des propositions pour répondre à ces urgences. »
Nicolas Thierry, député de la deuxième circonscription de la Gironde

______________________________________________________________

Dans la quatrième circonscription de la Dordogne, à Sarlat, Sébastien Peytavie (Génération·S) est élu député avec 55,52% des voix. Il portera les valeurs de l’écologie à l’Assemblée.

« Prendre soin des autres, c’est ma vocation et c’est ma vie »
Sébastien Peytavie, député de la quatrième circonscription de la Dordogne

Résultats de nos candidat·es écologistes en Aquitaine

• 1ère circonscription de la Gironde
Catherine Cestari candidate EELV qualifiée au second tour des législatives obtient 40,89 % des voix sur les communes de Bordeaux, le Bouscat et Bruges.

• 10e circonscription de la Gironde
Pascal Bourgois est arrivé en troisième position à l’issue du premier tour des législatives avec 23,4 % des votes.

• 1ère circonscription du Lot-et-Garonne
Maryse Combres a réuni 26,21 % des suffrages lors du premier tour des législatives sur la circonscription d’Agen-Nérac, atteignant ainsi le seuil de votes nécessaire pour maintenir sa candidature au second tour. Face au risque d’élection d’un candidat d’extrême droite, Maryse s’est retirée pour faire barrage au candidat du RN.

« En accord avec mes engagements politiques de plus de quinze ans, en tant qu’écologiste, jamais je ne prendrai le risque de laisser entrer à l’Assemblée nationale un député défendant la haine de l’autre et le repli sur soi. C’est pourquoi j’ai choisi de retirer ma candidature pour ce second tour. »
Maryse Combres

• 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques
En Pyrénées-Atlantiques, Cécile Faure (Génération Écologie) parvient à convaincre 45,29 % des votants et arrive ainsi en seconde position.

Nos député·es écologistes défendront un programme partagé de 650 propositions à l’Assemblée nationale, programme ambitieux et de rupture plaçant le climat et la justice sociale au cœur de son action pour répondre aux urgences climatiques, sociales et environnementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.