Bétonisation du bois de Fatigue à Mont de Marsan : Un non-sens immobilier de plus à l’aune du réchauffement climatique
Partager

communiqué d'EELV Landes
25 novembre 2020

Bétonisation du bois de Fatigue à Mont de Marsan : Un non-sens immobilier de plus à l’aune du réchauffement climatique

18.000m² de biodiversité qui partent en fumée grâce au PLUi

La société de promotion immobilière Nexity, avec le soutien de l’agglomération de Mont de Marsan dans le cadre de son nouveau plan local d’urbanisme intercommunal, a d’ores et déjà détruit 1,8 hectares du bois de la ferme de Fatigue (en face de l’hôtel Renaissance route de Villeneuve) pour y construire un projet immobilier démesuré et à terme de 45 bâtiments dont la première tranche de 5 immeubles a débuté ces jours-ci.

L’espace écologique choisi était un des derniers refuges pour la biodiversité et un élément de diminution de la température l’été dans cette zone du centre-ville. Il s’agit d’un bois centenaire qui offrait un cadre environnemental apaisé dans le quartier St Médard et au Beillet et qui protégeait les habitations environnantes du bruit et des pollutions des grands axes routiers. Cet espace boisé faisait partie prenante d’un ensemble écologique plus complexe qui comprend le parc zoologique de Nahuques, l’étang du Renaissance, la zone Natura 2000 du Midou et un espace boisé classé et protégé. Mais jusqu’à quand ?. Le bois de la ferme de fatigue était également traversé par un corridor écologique qui a d’ores et déjà disparu avec la construction des immeubles prévus.

Le permis de construire prévoyait en observation la coupe de 9 arbres. La réalité est que le promoteur a fait fi de cette contrainte pour ratiboiser la totalité du bois en 1èrephase. C’est plusieurs dizaines d’arbres qui ont été tronçonnés en infraction avec le permis de construire accordé par Mont de Marsan agglomération. Nous sommes scandalisés que cette dernière ne s’est ni donné la peine de contrôler le chantier pour faire respecter cette observation obligatoire ni n’agit aujourd’hui pour faire cesser la destruction de ce projet honteux.

Un projet d’arrière-garde sans consultation des habitants par l’agglomération

Europe Ecologie les Verts s’oppose à la réalisation d’un tel projet qui verra à terme apparaitre des barres d’immeubles de 4 niveaux en bord de la route de Villeneuve pour près de 300 logements et dont la première tranche prévoit la construction de 114 appartements.

Dans un contexte de crise écologique grave, d’augmentation globale des températures, de raréfaction de la ressource en eau, il est nécessaire aujourd’hui que les pouvoirs publics fassent preuve de responsabilité et de discernement dans la délivrance de permis de construire de projets disproportionnés. EELV estime que la réalisation de tels projets immobiliers ne peut plus avoir cours lorsqu’ils impliquent la destruction des derniers espaces naturels du centre-ville de Mont de Marsan.

EELV Landes demande aux élus de l’agglomération de Mont de Marsan d’empêcher la réalisation de ce programme immobilier disproportionné et de protéger la biodiversité et notre cadre de vie.

Il existe enfin de nombreuses friches commerciales laissées à l’abandon sur lesquelles il aurait été plus judicieux d’y construire des logements et éviter la destruction du bois de fatigue.