Néonicotinoïdes : quand c’est non, c’est … NON ! – Lettre ouverte aux Député·e·s de Gironde
Partager

Vous trouverez ci-après le courrier adressé ce 4 octobre à nos Député·e·s concernant le projet de loi dérogeant à l’interdiction des pesticides dits “néonicotinoïdes” qui va être présenté au parlement ces prochains jours.
 
Nous le co-signons avec Cap21 Gironde, le Mouvement des Progressistes et Génération Écologie Gironde. 
Olivier Thouard et Agnès Séjournet, co-secrétaires d’EELV Gironde 

____________________

Néonicotinoïdes : quand c’est non, c’est…NON !

Lettre ouverte aux Député.e.s de Gironde

Mesdames et Messieurs les Député.e.s

Lundi 05 octobre 2020, le projet de loi dérogeant à l’interdiction des pesticides dits “néonicotinoïdes” sera présenté au parlement. Cette initiative du gouvernement qui relaie les demandes du lobby des industries du sucre et de l’agrochimie est une faute politique et un scandale sanitaire.

Une faute politique car c’est un très mauvais signal envoyé à la population qui ne pourra que constater une fois de plus, que la parole des politiques n’est pas fiable. Rappelons que l’actuelle ministre de la transition écologique avait promis en son temps, que l’on ne reviendrait jamais sur l’interdiction de ces pesticides. C’est également un signal de faiblesse qui va encourager les lobbies “empoisonneurs”, à intensifier leur pression.

Un scandale sanitaire car la réintroduction de ces pesticides porte un coup terrible à la population déjà très fragilisée des abeilles et des autres pollinisateurs mais aussi de toute la biodiversité y compris l’humain. Il ne faut pas se laisser endormir par le caractère temporaire de cette autorisation car la trace des néonicotinoïdes est visible jusqu’à vingt ans après son introduction.

Mesdames et Messieurs les Député.e.s, vous qui nous représentez à l’Assemblée Nationale, nous vous demandons solennellement de faire preuve de responsabilité en soutenant la filière apicole qui se bat depuis des années contre ces poisons et en ne cédant pas aux pressions de l’industrie du sucre et de l’agrochimie.

Ne votez pas cette loi. Néonicotinoïdes : quand c’est non, c’est… NON !

Les signataires : 

Agnès Sejournet et Olivier Thouard, Co-secrétaires EELV Gironde

Didier Cugy, Cap21 Gironde

Pascale Roux, Mouvement des Progressistes

Hélène Richet et Stéphane Mériau, Génération Écologie Gironde

illustration
Jon Sullivan / Public domain