Lac de Caussade : les élus de la République valident le passage en force
Partager

communiqué d'EELV Lot-et-Garonne
11 mars 2020

Encore une fois, le refus des lois environnementales, le non respect des décisions de l’état, l’utilisation de la menace par un petit groupe d’agriculteurs sont récompensés en Lot et Garonne.

La retenue d’eau de Caussade construite dans l’illégalité la plus totale et remplie cet hiver en contradiction avec les engagements pris par la chambre d’agriculture de Lot et Garonne et par la Coordination Rurale 47 pourra être utilisée cet été pour l’irrigation, suite à la rencontre d’élus du territoire avec la secrétaire d’état à l’écologie , Mme Wargon. Et pourtant un courrier de la préfecture de Lot et Garonne, en date du 26 février 2020 demandait expressément aux irrigants la vidange du lac pour raison de sécurité suite aux études de conformité aux règles en vigueur sur ce type d’ouvrage, études menées par un cabinet agréé.

Cette nouvelle concession faite est une véritable prime à la délinquance écologique ! Ceux qui ne respectent pas les lois et menacent jusqu’aux représentants de l’état sont confortés dans leur comportement.

Comment des élus de la République peuvent ils approuver et soutenir de tels agissements ?

EELV47 rappelle que la ressource en eau est un bien commun et que les projets de captation d’eau quelqu’en soit la finalité ne peuvent se concevoir en dehors d’un projet de territoire rassemblant l’ensemble des utilisateurs et acteurs concernés. Ils doivent en outre s’accompagner de mesures agro-environnementales visant à une nécessaire adaptation au changement climatique et à la préservation de la biodiversité.