Pollution d’hydrocarbure de Macau en 2007 et 2008 : EELV Gironde pour l’application du principe pollueur-payeur
Partager

 


Communiqué de presse
Europe Ecologie les Verts Gironde
3 juin 2019

EELV Gironde apporte son soutien à Chrystelle Colmont, maire de Macau, dans l’affaire de la pollution d’hydrocarbure survenue en 2007, dont la cour d’appel de Bordeaux examinera la plainte ce jeudi 6 juin à 14 heures.

L’affaire remonte à 12 ans : dans la nuit du 11 au 12 janvier 2007, au parc de stockage de la société des pétroles du bec d’Ambès (S.P.B.A), un bac contenant 13 575 mètres cubes de pétrole brut s’était fissuré, répandant dans la Garonne une nappe de pétrole de 14 kilomètres de long et de 30 mètres de large. Les berges de  la commune de Macau avaient alors été recouvertes d’une épaisse couche d’hydrocarbures.

Le 2 octobre 2008, la SPBA se rendait responsable d’une nouvelle fuite, au niveau de l’appontement 511, sur la commune d’Ambès, un site classé Natura 2000.

L’expertise de la pollution avait montré les dégâts sur l’environnement et la biodiversité mais aussi la présence d’un produit cancérigène.

L’estuaire de la Gironde qui abrite des écosystèmes fragiles, doit être davantage protégé face à ces risques majeurs de pollution par des hydrocarbures.

Les deux pollutions de 2007 et 2008 nous poussent à nous interroger sur les responsabilités à rechercher dans la gestion de ces crises et sur l’application du principe pollueur-payeur.

Pour les écologistes, il n’est plus temps de transiger, mais de mettre en place de courageuses et progressistes politiques de protection des milieux marins.

Il convient également de sanctuariser les littoraux, lieux importants pour la reproduction de nombreuses espèces animales.

Agnès Séjournet et Olivier Thouard, co-secrétaires EELV Gironde