La pollution de l’air tue, il est urgent d’agir
Partager

Le parti pris de certains industriels et de leurs lobbyistes consiste à faire croire à la population que leurs technologies sont sans risques, au mépris de la santé et de la planète, pour quelques dividendes de plus. Mais la société a changé et les études indépendantes viennent faire voler en éclat leurs campagnes de communication.

Grâce à une étude récemment publiée par le European Heart Journal, on sait aujourd’hui que 67 000 personnes meurent prématurément chaque année en France des effets de la pollution de l’air, soit 185 par jour ! Une réalité dénoncée de longue date par les écologistes, et combattue par les élu·e·s écologistes, dans les villes comme au Parlement européen.

Le dieselgate l’a démontré : les constructeurs sont conscients des dangers qu’ils imposent à la population. En s’alliant pour camoufler les émissions réelles de leurs véhicules, en s’épaulant les uns les autres pour cacher que la consommation de carburant des véhicules vendus est supérieure à celle annoncée et coûte en moyenne 400€ de plus par voiture et par an aux ménages, ou en plaidant pour l’assouplissement des normes, ces industries prouvent que le marché dérégulé est nocif pour l’environnement et la santé.

Si le gouvernement semble avoir choisi son camp, celui des constructeurs automobiles, nous sommes au côté des citoyen·ne·s qui se battent pour le droit de vivre en bonne santé. Les moyens sont connus, et il ne manque que la volonté politique.

Pour Europe Écologie – Les Verts, il est temps que cesse la connivence entre l’État et les constructeurs automobiles. Il faut faire réduire à la source les activités polluantes, et que les industries concernées soient taxées à proportion de la pollution générée. Enfin, une autre politique de transports est urgente, pour réduire l’usage de la voiture individuelle et le nombre de camions sur les routes et en ville. Alors que l’inaction tue, le gouvernement n’a pas d’excuse pour ne pas agir !

L’étude du European Heart Journal insiste également sur les principales sources de pollution de pollution : les combustions d’énergie fossile. Lutter contre la pollution de l’air, c’est aussi lutter contre le changement climatique, et c’est ce que demande la société, tout particulièrement la jeunesse. Il est urgent d’agir ! Europe Écologie – Les Verts demande au gouvernement de se montrer à la hauteur de l’enjeu, à la hauteur de ce que sa jeunesse lui demande et d’agir enfin et réellement en mettant en œuvre un plan d’urgence pour le climat tant qu’il est encore temps.

Sandra Regol et Julien Bayou, porte-parole nationaux