L’essentiel du conseil de Bordeaux Métropole du 28 septembre 2018
Partager

Conseil de Bordeaux Métropole du 28 septembre 2018
Interventions et réactions des élu-e-s du groupe Europe Ecologie – Les Verts

Le rapport  « Stade Matmut Atlantique – Garanties » a été retiré de l’ordre du jour du Conseil du 28 septembre. Un conseil extraordinaire est organisé le 12 octobre 2018  pour décision et sera précédé d’une audition de M. DaGrosa en commissions réunies le 11 octobre.

Mobilités : Présentation du rapport délégant « Transports » 2017

A l’occasion de la présentation du rapport délégant « transports » TBM pour 2017, le débat a porté sur la politique des mobilités de la Métropole. Afin de faciliter l’usage des mobilités actives au sein de Bordeaux Métropole, Pierre Hurmic a proposé la réduction de la vitesse maximale à 30km/h dans les rues de l’agglomération. Le différentiel de vitesse entre véhicules automobiles et vélos ou trottinettes électriques serait ainsi diminué.

Madame Borne a rappelé la semaine dernière la nécessité de favoriser les alternatives à la voiture individuelle et en particulier les mobilités actives et le covoiturage.

Pierre Hurmic, conseiller métropolitain : « Je suis désolé du retard pris concernant la troisième voie de la rocade réservée au covoiturage et aux transports collectifs. Je l’ai dit devant Madame Borne la semaine dernière. Il est urgent que cela puisse se réaliser. Pour que le covoiturage fonctionne, il faut que les gains en termes de temps soient attractifs, ce qui implique un linéaire de voies réservées ! Au lieu de courir après des chimères telles que le grand contournement ou la 4ème voie de la rocade comme vous le faites Monsieur le Président. On ne peut pas se plaindre de la pollution que la circulation automobile occasionne et ne pas agir pour la contenir ou la diminuer.  ».

Vote Pour du groupe EELV

 Lire l’intégralité de l’intervention

Logement : Tarifs taxes de séjour 2019 – Décision – Approbation

Le groupe EELV a constaté que les mesures prises pour diminuer l’impact des locations AirBnB sur le marché immobilier n’ont pas engendré les effets escomptés.

La location saisonnière illégale continue et le délai de 120 jours ne nous semble pas assez contraignant pour que la location d’un bien à l’année redevienne attractive. Le groupe EELV propose d’abaisser cette durée maximale du nombre de jours de location à 90 jours. Ce qui nous semble suffisant pour des personnes souhaitant partager leur logement lorsqu’ils sont absents ou dans un cadre non professionnel.

Sylvie Cassou-Schotte, Présidente du groupe EELV : « Nous ne pouvons que regretter et déplorer la situation des jeunes dans cette rentrée universitaire. Des jeunes dorment dans leurs voitures ou dans des tentes. »

Abstention du groupe EELV

Lire l’intégralité de l’intervention

Logement : Bordeaux – Mise en vente par adjudication d’un immeuble métropolitain sis 28 rue Paul Bert

Le groupe EELV a dénoncé la vente de ce bien immobilier métropolitain en plein centre ville au bénéfice du marché privé et regrette qu’il lui soit soumis un prix de vente abaissé de 30% après seulement 3 mois de mise en vente.

Sylvie Cassou-Schotte, Présidente du groupe EELV : « En juin dernier, notre assemblée adoptait, à notre regret, la décision de mettre en vente ce bien comportant 2 appartements en plein cœur de Bordeaux. La complexité pour les bailleurs sollicités de s’engager dans la gestion de logements diffus, le prix peut-être aussi, avaient eu raison de toute manifestation d’intérêt de leur part.

Toutefois, ce dossier revient aujourd’hui, 3 mois à peine après la dernière délibération. Au motif que la vente a été infructueuse à ce jour, il nous est proposé de lui appliquer une décote de 30%.

Ce qui nous amène à vous poser 2 questions, M. le président :

  • Pourquoi un tel empressement à appliquer une décote, moins de 3 mois après la première mise à prix ?
  • N’y a-t-il véritablement pas une pertinence à conserver ces 2 logements comme logements ALT (allocation logement temporaire) par exemple, étant donné leur localisation à deux pas du centre social Paul Bert, (structure susceptible de contribuer à l’accompagnement social des personnes ainsi logées) ? Le sans logement se vérifie chaque jour et confirme le besoin de disposer de logements de ce type.

Nous connaissons tous ici la difficulté pour de nombreux ménages et personnes isolées à se loger ou à surmonter des périodes difficiles entrainant une rupture dans leur parcours de vie. »

Le groupe EELV prévoyait de voter contre mais à la suite de cette intervention, le Président a décidé de différer cette délibération.

 Lire l’intégralité de l’intervention

Environnement/ urbanisme : Projet Jallère – lancement de la concertation et définition de ses modalités

Pierre Hurmic, conseiller métropolitain : « En 2015, le projet proposait la destruction de la totalité des zones humides ; En 2017, il s’agissait de la destruction partielle des zones humides. Aujourd’hui, c’est l’évitement total des zones humides. Nous avons contribué à sauver les zones humides de la Jallère qui dans le projet initial étaient détruites ! Mais le combat continue pour contester le projet urbain.

Le projet se caractérise par une densité faible. Il est en contradiction totale avec le plan biodiversité présenté par le gouvernement le 4 juillet. Cette loi s’attaque à l’artificialisation des sols et propose qu’une surface équivalente devra être désartificialisée.

Nous proposons que sur ce site de la Jallère, où Bordeaux Métropole possède 40 hectares, nous plantions une forêt urbaine => 48 000 arbres pour la biodiversité et un capteur de CO2. Vous avez donné votre accord lundi dernier pour que ce projet alternatif soit soumis à la concertation, pouvez vous reprendre cet engagement ? »

Vote contre du groupe EELV – M. Juppé demande à ce que le groupe dépose un projet, sans pour autant donner de moyens humains ou financiers ou demander aux services de la métropole de se saisir de cette question pour intégrer ce projet alternatif à la concertation.

Lire l’intégralité de l’intervention

Mobilités : Dispositif métropolitain d’aide à l’acquisition de vélos électriques

Clément Rossignol-Puech, Vice Président de Bordeaux métropole, a fait deux propositions afin de valoriser la pratique du vélo sur la métropole :

  • « La mise en place de L’IKV pour les agents de Bordeaux Métropole. Les communes de Bègles et Pessac l’ont déjà mise en place. Une prime vélo est prévue d’ici 2020 dans le plan vélo gouvernemental, autant anticiper cette évolution.
  • L’étude d’une vélo-route circulaire sur les boulevards. Si on met en place un couloir bus/vélo sur l’ensemble des boulevards comme c’est le cas entre Bordeaux et Bègles, nous aurions notre première vélo-route métropolitaine ! »

Vote pour du groupe EELV

Lire l’intégralité de l’intervention

Adoption  à l’unanimité d’une motion relative au 11ème programme et au financement des agences de l’eau

La télécharger en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.