Politique vélo de Bordeaux et sa métropole : toujours pas au bon braquet
Partager

Communiqué du groupe écologiste 
au conseil municipal de Bordeaux 
23 juillet 2018

La pratique du vélo à Bordeaux a fortement progressé depuis 3 ans et nous nous en félicitons.

Mais nous savons que la métropole n’atteindra pas les objectifs de part modale fixés à 15% pour 2020, en étant aujourd’hui en-dessous de 8%. Nous rappelons que pour atteindre cet objectif, la part modale de la seule ville de Bordeaux doit atteindre 25%. Or, nous n’en sommes qu’à 13%.

Nous sommes récemment intervenus en conseil municipal pour expliquer que la nouvelle génération de contrats de co-développement entre Bordeaux et la métropole ne permettrait pas d’atteindre ces objectifs[1].

Pour ce faire, la métropole et la ville doivent accélérer la sécurisation des pistes existantesachever le réseau express vélo en 2020, conformément à leurs engagements, et enfin mettre en place l’indemnité kilométrique vélo pour leurs agents, que nous réclamons depuis 2016[2].

Par ailleurs, ce ne sont pas 70 Millions€ mais moins de 45 Millions€ spécifiquement budgétés dans le plan vélo 2017-2020.

Bordeaux et sa métropole cheminent sur la politique cyclable, certes, mais toujours pas au bon braquet.

Pierre Hurmic et Delphine Jamet

[1] https://bordeaux.eelv.fr/urbanisation-place-de-la-nature-en-ville-plan-velo-culture-ressources-humaines-notre-compte-rendu-du-conseil-municipal-du-9-juillet-2018/

[2] https://bordeaux.eelv.fr/indemnite-kilometrique-velo-les-agents-municipaux-et-metropolitains-doivent-aussi-en-beneficier/