Non financement régional des bassines : une bonne nouvelle pour les finances publiques et pour l’environnement
Partager

COMMUNIQUE DE PRESSE
26 juin 2018

L’assemblée régionale de Nouvelle-Aquitaine vient de voter sa politique régionale de l’eau avec le soutien de notre groupe. Elle propose une stratégie différenciée selon les territoires, en cohérence avec la diversité hydro-géologique de notre région.

Il est à saluer que ce dispositif ne permettra pas de financer les projets de retenues en Deux-Sèvres, Vienne, Charente et Charente-Maritime. Mais cette politique régionale de l’eau prévoit également la reconquête de la qualité de l’eau potable, la restauration de cours fragiles ou encore la préservation des zones humides.

Ce n’est pas seulement une victoire des élu-e-s écologistes, c’est le résultat d’une large concertation, ainsi qu’une victoire de la mobilisation citoyenne et associative et la reconnaissance de la nécessité d’instaurer une gouvernance partagée entre les différents usagers de l’eau.

La Nouvelle-Aquitaine fait aujourd’hui preuve d’une vraie cohérence avec les engagements qu’elle a pris ces derniers mois :

  • Le pacte ambition bio de soutien à l’agriculture biologique qui a aussi pour finalité un usage raisonné et raisonnable de la ressource en eau et vise à améliorer sa qualité,
  • Le plan de préservation de biodiversité puisque la disponibilité et la qualité de l’eau impactent fortement le milieu naturel.

Ce choix valide enfin les conclusions des rapports Acclimaterra et Ecobiose. Publiés au mois de juin, les deux études soulignent les conséquences déjà visibles et celles à venir du bouleversement climatique et de l’effondrement de la biodiversité. Parmi les principales préconisations, ils mettent en avant une nécessaire gouvernance de l’eau solidaire entre les différents usages, solidaire et entre les différents territoires.

Les mobilisations de ces derniers mois ont montré la forte attente de nos concitoyens sur les problématiques de partage de cette ressource qui se raréfie. C’est pourquoi les écologistes continueront à se faire le relais de ces préoccupations au sein de l’institution.

Le groupe Écologiste et Citoyen – EELV à la Région Nouvelle-Aquitaine