Avis d’EELV sur le projet « Plans de Prévention du Risque Naturel d’Inondation par Submersion Marine du Bassin d’Arcachon »
Partager

Avis d’EELV sur le projet 
« Plans de Prévention du 
Risque Naturel d’Inondation par Submersion Marine 
du Bassin d’Arcachon »

Monsieur le commissaire enquêteur,

On ne peut pas reprocher à ce plan de faire du « catastrophisme », il est même rassurant. Or un plan de prévention des risques devrait être conçu en tenant compte des phénomènes extrêmes afin d’éviter des conséquences pouvant être « naturellement » catastrophiques. Les cas moyens les moins pires possibles ont été pris ; n’affolons pas les populations…

A commencer par l’Evènement de référence Xynthia qui n’est pas exceptionnel ; nous avons connu des évènements plus intenses. Voir le rapport de novembre 2012 du Centre d’Études Techniques de l’Équipement du Sud-Ouest :

« Submersions marines sur le bassin d’Arcachon »

Etude historique 5.3 – Caractéristiques des évènements recensés.

http://www.gironde.gouv.fr/content/download/27552/199774/file/PPRSMBA-Etude%20historiqueBassin%20Rapport%20d%C3%A9finitif.pdf

Remontée des nappes superficielles :

Des études doivent être réalisées pour améliorer les connaissances actuelles afin d’additionner ce risque aux phénomènes de submersion marine.

Prise en compte du phénomène de crue de la Leyre :

Pourquoi l’augmentation du niveau de la Leyre et ipso facto une surélévation du niveau de la mer n’est-elle pas incluse ?

Surélévation maximale du milieu marin :

Les 60 cm d’augmentation du niveau de la mer envisagés dans le dossier, 20 cm depuis le début du siècle + 40 cm de maintenant jusqu’à la fin du siècle, sont sous-estimés. N’envisager qu’une augmentation de 40 cm d’ici à la fin du siècle revient à penser que les émissions des gaz à effet de serre sont désormais derrière nous (cf rapport

Hervé Le Treut).

Nous demandons que des hypothèses plus hautes soient prises en compte dans les études.

Risque de pollution :

Le risque d’inondations du réseau d’assainissement et des activités industrielles est majeur pour la qualité des eaux du Bassin.

Nous demandons une étanchéité garantie des installations à risque.

Conclusion :

Ce plan, parce qu’il sous-évalue fortement les risques, n’est pas assez restrictif et ne garantit pas la mise en sécurité des citoyens en cas d’évènement majeur.

En conséquence, nous donnons un avis défavorable.

Pour Europe Ecologie Les VertsMichel Daverat

Porte-parole d’EELV du Bassin d’Arcachon