Bassin d’Arcachon : Oui à un SCoT ambitieux et visionnaire

En rejetant l’appel du Sybarval, syndicat mixte regroupant toutes les collectivités locales du pays Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre, les juges de la cour administrative d’appel de Bordeaux ont confirmé ce jeudi 28 décembre 2018 l’annulation totale du Scot (schéma de cohérence territoriale du bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre).

Europe Ecologie Les Verts du Bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre se réjouissent de ce jugement, et félicitent la CEBA, Coordination Environnement Bassin d’Arcachon, regroupant trente-deux associations de protection de l’environnement, d’avoir déposé en 2015 un recours contre ce SCoT. Ce dernier préconisait un étalement urbain incompatible avec la protection de l’environnement, et engendrait une trop grande consommation d’espaces naturels pour une urbanisation démesurée ; urbanisation posant par la suite les questions d’équipements, écoles, services de proximité, transports en commun.

Déjà, pour faire face à cette évolution démographique projetée, la COBAS va débourser 55 millions € pour aménager l’A660. Les maires de la Coban envisagent la percée d’une voie rétro-littorale qui impactera la forêt et dessinera de nouvelles limites à l’urbanisation. A La Teste-de-Buch, l’hypermarché Leclerc, 6.000 m² dont 2.876 m² de galerie commerciale, a ouvert le 29 novembre 2013. A quelques mètres de là, le Parc « Les Océanides » proposera au total 22.000 m² de surface commerciale. Son ouverture au public est prévue pour le mois de décembre 2017. 297 arbres abattus et 450 logements sont attendus sur l’éco-quartier de La Teste. Promobat, projette d’aménager 58 hectares autour du Golf Blue Green de Gujan-Mestras, situé au sud de la voie directe. « 180 logements c’est presque 500 personnes de plus et c’est énorme » déclare Jacques Chauvet, conseiller départemental, et de rajouter « implanter des familles avec jeunes enfants à plusieurs kilomètres des centres historiques, avec une 4 voie à traverser, avec des infrastructures et des services insuffisants (pistes cyclables, trottoirs, transports en commun, loin des écoles, des commerces, de nos lieux de vie… ». Dans ce tableau, nous n’oublions pas le camping écotouristique du Teich consistant à la création d’une zone urbanisée pour l’accueil simultané de 600 personnes et leur automobile, au détriment d’une zone naturelle remarquable faisant partie d’une continuité écologique majeure et qui n’a rien de commun avec la notion d’écotourisme.

Ces quelques exemples montrent un développement irraisonné du Pays Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre. En l’absence de Schéma de cohérence territoriale (SCoT) chacun développe son pré-carré, ou tente de le faire. Telle la commune du Barp qui vient de se voir refuser par le préfet une dérogation pour l’ouverture à l’urbanisation de parcelles et déclassant ainsi 84 ha de zones naturelles, agricole ou forestière, pour les rendre constructibles.

Voulait-elle dépasser ses voisines et ravir à Mios la 7eme place de la plus forte progression nationale de population ? Cette dernière a vu le nombre de ses habitants croître de 39,5% en 8 ans, mieux qu’à Gujan-Mestras avec 20,8%. Ou Audenge qui, entre 2009 et 2014, augmente sa population de 25.1%.

Que va faire le Sybarval ? Va-t-il s’obstiner et saisir le conseil d’Etat pour contester la décision de la cour d’appel ?

Ou s’inspirer de la citation de Boileau « Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage » afin d’élaborer un SCoT ambitieux et visionnaire qui respecte les préconisations de l’Etat.

En attendant la présentation d’un nouveau SCoT plus respectueux de l’environnement, nous demandons un moratoire dans l’élaboration des PLU.

EELV Bassin d’Arcachon

Laissez un commentaire

Remonter