Manifestation à Bordeaux le 8 février : Contre l’extrême droite, le racisme et l’islamophobie 🗓 🗺
Partager

Contre l’extrême droite, le racisme et l’islamophobie

Pour les droits démocratiques

Le 8 février prochain, à l’appel du Front National, de la liste Bleu Marine pour les élections municipales et du SIEL les opposants au projet de la nouvelle Mosquée de Bordeaux se réuniront place Stalingrad. À travers ce rassemblement, ils entendent propager leur discours de haine et d’intolérance vis-à-vis des musulmans.

L’opposition au projet de construction d’un centre culturel musulman à Bordeaux, en chantier depuis plus de dix ans, n’est qu’un prétexte à la diffusion d’une xénophobie primaire. L’argument laïc ne tient pas. En effet, le Front National était-il là pour s’opposer à la dernière prière publique organisée place Pey Berland par les catholiques intégristes anti-avortement ? Se sont-ils insurgés contre les 45 millions d’euros versés par l’État aux universités catholiques en 2011 ? On le voit bien, l’argument de la laïcité, lorsqu’il est brandi par le FN n’est employé que pour stigmatiser la religion musulmane.

Dans un contexte où la parole xénophobe se normalise tant dans les discours politiques et médiatiques que dans ceux de la société civile, il est plus que jamais nécessaire de montrer que la résistance à l’extrême droite, au fascisme et à l’intolérance ne faiblit pas. À l’heure où une ministre est traitée de guenon par une fillette, où l’antisémitisme se renouvelle, où le sexisme et l’homophobie sont élevés au rang de valeurs nationales par les Français les plus réactionnaires ; alors que les expulsions de sans papier n’ont jamais été aussi nombreuses tout comme le démantèlement des camps de Rroms sans solutions de relogement, c’est à la société civile de réagir et d’exprimer radicalement son opposition à la diffusion de ces idées et de ces pratiques nauséabondes.

Les discours simplistes du Front National, qui ne reposent que sur le rejet et la peur de l’autre, repris en chœur par la droite, infiltrés dans les actions d’une partie de la gauche, ne servent qu’à diviser ceux qui cherchent vraiment à s’attaquer au capitalisme et à la finance. Les idées du Front National se développent sur le terreau de l’incompétence des gouvernements successifs à s’attaquer aux vrais problèmes de notre pays : l’emploi, le logement, l’éducation et la santé… et à faire une autre politique que celle voulue par les patrons du MEDEF.

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui cèdent face aux discours du FN :

– Les partis de droite comme de gauche qui se laissent polluer par les thèmes favoris de la famille Le Pen : immigration, sécurité. En pensant à court terme, de nombreux politiciens alimentent les fantasmes et les peurs qui viennent ensuite grossir les rangs des électeurs du FN.

– Les médias, qui sont rarement critiques vis-à-vis du FN. Quand Marine le Pen essaie de se bâtir un discours « social » de façade, qui rappelle les positions de son parti en faveur de la réforme des retraites de Sarkozy ? Qui rappelle les positions ultra-libérales du FN des années 80 ?

– La liste est longue…

Même s’il voudrait qu’on l’oublie, le FN est un parti d’extrême droite, et derrière le maquillage, ce sont des idées racistes, sexistes, homophobes. Des idées de rejet et d’exclusion qui ne répondent en rien aux problèmes économiques et sociaux du pays ; des idées qui ne sont là que pour faire diversion et pour diviser pour mieux régner.

Soyons nombreuses et nombreux, associations, syndicats, partis, simples citoyens… à rejeter les idées du FN, l’islamophobie et les atteintes aux droits démocratiques.

Pour l’égalité des droits, contre le racisme, rassemblons-nous ! 

Samedi 8 février 2014 à 14h place Stalingrad à Bordeaux

 

Tract Appel unitaire Contre-Manif FN 8 Février 2013

 

 

Actualités des départements Agenda Bordeaux Métropole
Place Stalingrad à Bordeaux Carte

Une réflexion au sujet de “Manifestation à Bordeaux le 8 février : Contre l’extrême droite, le racisme et l’islamophobie 🗓 🗺

Les commentaires sont fermés.