Macron



  1. Derrière le premier de cordée, la misère demeure une violation des droits humains fondamentaux

    La Journée mondiale du refus de la misère ainsi que la Journée noire des associations sont de bien tristes occasions de nous pencher sur une facette peu reluisante de notre pays : bien que sixième puissance mondiale, la France compte près de 9 millions de personnes vivant avec moins de 1015 euros par mois (soit 60% du niveau de vie médian). Depuis 2005, le nombre de “pauvres” n’a cessé d’augmenter. …

    Lire la suite