20-05-2015 Régionales 2015, LGV GPSO, Sport Buisiness, Migrants, Revue de presse et Agenda Aquitain

Lettre d'indormation EELV

Europe Ecologie Les Verts Aquitaine

Le site d'Europe Ecologie Les Verts Aquitaine

Ce message contient des images qu’il vous faut accepter de télécharger pour profiter pleinement de la mise en forme

23 juillet 2017


A la une


REGIONALES 2015 : Françoise Coutant sera la tête de liste pour l’Aquitaine – Poitou-Charentes – Limousin

Europe Écologie Les Verts avait déjà clairement exprimé sa volonté de partir en autonomie au 1er tour, par un vote à la quasi-unanimité des militant-e-s le 31 janvier à Bordeaux.

Les adhérent-e-s des trois régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin s’étaient retrouvé-e-s en Assemblée Générale samedi 11 avril après-midi à Angoulême pour procéder à la première phase de désignation de leur tête de liste pour les élections régionales.

Ce premier tour avait qualifié deux hommes et deux femmes. Il s’agissait, dans le collège « femmes », de Martine Alcorta, vice-présidente actuelle du Conseil Régional Aquitaine en charge de l’habitat et de Françoise Coutant, vice-présidente du CR Poitou-Charentes en charge des transports. Dans le collège « hommes », restaient en lice Nicolas Thierry, militant écologiste et consultant, et Frédéric Woringer, ingénieur bordelais et écologiste de terrain.

Le deuxième tour, commencé le 11 avril, s’est poursuivi par correspondance jusqu’au 23 avril. Le dépouillement a eu samedi 25 avril à Angoulême, en réunion des 3 Bureaux Exécutifs Régionaux, sous la responsabilité des Secrétaires Régionaux.

Le binôme chargé de conduire la campagne est formé de Françoise Coutant (59 % dans le collège « femmes ») et Nicolas Thierry (52,5 % dans le collège « hommes »).

Françoise Coutant a été désignée pour mener la liste EELV pour la région Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes aux prochaines Régionales de décembre 2015 le 10 mai à Paris lors du Conseil Fédéral, parlement d’EELV. En effet, depuis toujours, EELV s’impose la parité à tous les niveaux, le Conseil Fédéral ayant la charge de valider cet équilibre pour l’ensemble des régions. 

Parallèlement, les 12 départements constituent leurs listes de candidat-e-s. Celles-ci seront formées de militant-e-s du parti, mais aussi de personnalités issues de la société civile, dans le respect de la stratégie d’autonomie ouverte décidée en janvier.

EELV Aquitaine Poitou-Charentes Limousin

voir l’interview de Françoise Coutant dans la Nouvelle République


Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest : un projet déclaré d’inutilité publique

EELV Aquitaine et le Groupe des Écologistes à la Région Aquitaine se félicitent des conclusions de la commission d’enquête publique sur la réalisation des lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax par Réseau Ferré de France. A la majorité de ses membres, la commission a émis en effet un avis défavorable à la Déclaration d’Utilité Publique.

Monique de Marco, Conseillère Régionale se réjouit que « la commission d’enquête ait repris tous les arguments à charge sur ce dossier exprimés de longue date par les écologistes«. Les conclusions reprennent en effet point par point, les arguments avancés par les opposants depuis les origines du projet  :

  • un impact environnemental démesuré : besoins en matériaux, artificialisation des terres agricoles, destruction de la faune et la flore,
  • l’inadéquation du projet avec les besoins en déplacement des populations et un transfert des coûts vers la Région,
  • un fort risque de bouleversement de l’organisation territoriale du Sud-Ouest avec un renforcement de la métropolisation au détriment des zones rurales et des villes moyennes,
  • des alternatives à la grande vitesse insuffisamment explorées en particulier la modernisation des voies existantes, option défendue par EELV depuis les origines.

Le plus étonnant dans le document est qu’il ressort que les parties qui soutenaient depuis des années la nécessité des nouvelles lignes LGV ne trouvent pas non plus au final d’intérêt au projet. On peut effet lire dans les conclusions et avis de la commission d’enquête que « Les défenseurs du projet, ont semblé parfois, plus attachés aux retombées en termes d’image qu’à la pertinence économique et opérationnelle (p.30) » et que « au regard de l’enjeu, la commission aurait pu s’attendre à une plus forte mobilisation des soutiens au projet. Au final, la commission n’a pas décelé l’expression d’un véritable besoin de lignes à grande vitesse dans le Sud-ouest (p.37)« . 

Selon Clément Rossignol, Porte Parole d’EELV Aquitaine « en ces temps de crises économiques les écologistes ont toujours dénoncé l’inutilité et le gaspillage que constitue ce type de chantier, projet très coûteux à l’heure de difficultés budgétaires massives et entraînant des destructions environnementales irréversibles ». La commission valide le fait que le Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest est bien un projet d’inutilité publique.

Pour Bernard Péré, Président du Groupe des Écologistes à la Région Aquitaine cet avis « doit sonner le glas de ce projet d’un autre temps ». Les écologistes encouragent donc l’Etat et son représentant chargé du dossier, Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports à prendre acte et à s’engager dès maintenant vers les véritables priorités que sont les réaménagements et la modernisation des voies existantes. En conséquence, les collectivités engagées dans le projet doivent réorienter leurs financements vers ce seul objectif.

EELV Aquitaine et le Groupe des Écologistes à la Région Aquitaine


Milliers de mort en Méditerranée, que reste-t-il de l’Europe des Lumières

rubon17

Plus de mille personnes se sont noyées la semaine dernière au large des côtes de la Libye la semaine dernière. Pour la plupart ces enfants, ces femmes et ces hommes fuyaient des zones en guerre, où la survie n’est tout simplement plus possible. La route de l’exil est la seule solution.

Jusqu’à la fin de l’année 2014, le programme Mare Nostrum (Notre Mer – en latin) a permis de sauver plus de 150 000 personnes mais l’Italie était le seul état de l’Union européenne à financer cette opération humanitaire de sauvetage avec une maigre contribution de Bruxelles. Les bateaux italiens pouvaient aller jusqu’à la limite des eaux territoriales libyennes et sauver les embarcations avant qu’elles ne coulent. Mais cet élan d’humanité a été stoppé par un manque d’appui des gouvernements des pays du nord de l’Europe qui ne se sentent que peu concernés par ces arrivées massives. L’austérité est devenue l’aune des politiques. Si nous continuons dans cette direction, nous allons perdre notre âme.

Le sud de l’Italie, les iles aux larges des côtes de la Tunisie et de la Libye,ainsi que Malte font face à une arrivée massive de migrants. Les conditions d’accueil sont inhumaines, au sens propre du terme, et ces Etats ne sont tout simplement pas en mesure de faire face financièrement et socialement à ce drame. La solidarité des 26 autres états de l’Union européenne est indispensable ; je dirais même vitale.

lire la suite sur le site de José Bové, Député Européen EELV


Une pollution au Perchlorate d’Ammonium sur le site du groupe Hérakles passée sous silence !

En commission finances de Bordeaux Métropole, le groupe EELV s’est élevé contre le projet de délibération portant sur la demande de réaménagement d’une subvention de 900 000 euros à la société Hérakles dans un programme pluriannuel d’investissements. Avec satisfaction la délibération a été retirée de l’ordre du jour.

Installée sur la commune de Saint-Médard-en-Jalles, la société Hérakles est précédée d’une réputation peu flatteuse. Descendante de la Société nationale des poudres et explosifs (SNPE), l’entreprise est au cœur d’une grave affaire de pollution au perchlorate d’ammonium des sources d’alimentation en eau potable de Thil et Gamarde. La découverte de cette pollution en 2011 prive toujours aujourd’hui notre Métropole de plus de 10 % de sa ressource en eau potable.

Près de quatre ans après les faits, rien n’est réglé dans ce dossier. Si la dépollution du site est en cours, les captages sont toujours à l’arrêt et nous sommes encore dans l’attente du rapport d’expertise environnementale. L’affaire est toujours pendante en justice, le préjudice écologique de ces pollutions étant estimé à 2 millions d’euros.

Dans ce contexte il est inconcevable que Bordeaux Métropole, mais également les autres collectivités, envisagent de voter une subvention à la société Hérakles.

Une nouvelle pollution restée quatre mois sous silence !

Surtout, par nos recherches et questionnements, nous avons pris connaissance d’une nouvelle pollution accidentelle survenue au moins de janvier sur ce même site émanant d’une filiale d’Hérakles, la société Roxel. Un rapport d’incident de la DREAL nous apprend que cette pollution a rejeté pendant plusieurs jours des ions perchlorate d’ammonium avec des taux plus de 2000 fois (pour un nourrisson) et plus de 500 fois (pour un adulte) supérieurs aux normes conseillées par l’ANSES. L’information a été communiquée par l’entreprise aux services de l’Etat, de la Métropole et du délégataire seulement quatre mois après les faits. Ce décalage dans le temps témoigne d’un dysfonctionnement du système d’alerte.

Enfin, nous apprenions en milieu de semaine dernière par voie de presse la disparition future de la société Hérakles au mois de janvier 2016 et son remplacement par une co-entreprise dont le nom n’est pas encore connu, information confirmée aux journalistes par le PDG de la société Philippe Schleicher.

Le Groupe des élu-E-s EELV à Bordeaux Métropole


Le poirier rebelle aux dérives financières du sport business est baptisé ! 

Le 15 avril 2013, à l’heure où le gotha du sport spectacle et les entreprises de bétonnage s’extasiaient devant la pose d’une pierre, nous plantions un arbre devant le grand stade.

Un petit poirier frêle, un poirier rebelle, face à l’immensité de la gabegie de ces grands projets inutiles et coûteux qui occupent le peu d’espace naturel qu’il nous reste.

Dans la Chine ancienne, le poirier est le symbole de la bonne gouvernance et d’une bienveillante administration… Nous considérons que ce symbole fort s’oppose à une mauvaise gouvernance et une administration dispendieuse des deniers publics.

Le poirier est aussi emblématique des « bonnes poires » que sont les contribuables bordelais qui devront payer 17 millions d’euros pour la construction du stade mais aussi un loyer de 3.6 millions d’euros pendant 30 ans soit un total de 125 millions d’euros. Et ce pour un équipement surdimensionné et pour seulement 35 jours de divertissement par an (25 jours pour le foot et 10 jours pour d’autres manifestations).

Cet arbre symbolise également notre désaccord sur la destruction de plus de 6 hectares classés Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique, située en partie en zone humide, sur un ancien secteur de marais, occupé par des activités agricoles au moins jusqu’en 1981 et devenu une zone de remblai par des matériaux issus du BTP. Ce sont des terres alluvionnaires qui auraient pu être réhabilitées pour des activités agricoles, à l’heure où l’autonomie alimentaire pour la population de notre agglomération n’est que de… 1 jour !

Cet arbre est important pour nous car il témoigne d’un choc des cultures, un choc des cultures qui nous a opposé au maire de Bordeaux dès l’origine du projet. Car de quoi nos agglomérations auront-elles le plus besoin dans les années qui viennent ? D’une couronne bétonnée de grandes surfaces commerciales et d’immenses équipements surdimensionnés (comme l’est actuellement le vélodrome voisin, sous-utilisé et dispendieux) ou d’une ceinture verte réconciliant les citadins avec une nature de plus en plus écartée de la ville ?

Nous sommes convaincus que dans le futur, les agglomérations qui auront su préserver leurs ressources naturelles et leurs ceintures vertes (pour y développer des activités agricoles en circuit court notamment) l’emporteront sur les agglomérations qui auront toujours plus bétonné leur territoire. De ce point de vue, la ville de Bordeaux est en train de disqualifier une partie de son territoire.

Lundi 18 mai 2015, le Nouveau Stade, ce symbole flamboyant de la gabegie footballistique est inauguré en grande pompe.

Entre la vision du sport business et spectacle à la Bernard Tapie et celle de Léo Lagrange ministre (socialiste) des sports défendant le sport éducatif et populaire, nous avons choisi.

La ville de Bordeaux manque toujours cruellement d’équipement sportifs de proximité.

L’inauguration du Grand stade de Bordeaux sera-t-elle une victoire à la Pyrrhus ?

Le Groupe des élu-E-s EELV à la Mairie de Bordeaux 


Conseil Régional : Compte-rendu de la Commission Permanente du 4 mai 2015

Ce lundi 4 mai a eu lieu la quatrième commission permanente de l’année 2015. Les élu/es ont statué sur 142 dossiers pour un montant total de 30 624 238,84 €.

Notre groupe d’élu/es EELV continue de montrer son opposition lorsqu’elle est nécessaire, mais apporte son soutien sur la majorité des dossiers, avec quelques avancées écologiques mises en avant.

Parmi les dossiers que notre groupe soutient

# Économie Recherche et développement – VALOREM – 370 000 €

Cette subvention concerne le projet INSULGRID, porté par un chef de file aquitain, l’entreprise VALOREM, qui vise à développer un nouveau type de centrale hybride « intelligente » capable de combiner en temps réel les ressources énergétiques produites par différentes EnR et différents moyens de stockage pour être en mesure de positionner l’opérateur de la centrale comme un fournisseur d’électricité EnR responsable qui s’engage tant sur la qualité que sur la quantité de l’électricité qu’il injecte dans le réseau.

C’est en aidant ce type de recherches que nous pourrons véritablement proposer une alternative crédible au tout nucléaire et engager la Région dans la transition énergétique.

# Économie – NATURLAINE – 150 000 €

Cette aide est en fait un prêt public sur 5 ans lié au début d’une activité dans le bâtiment. Pour rappel, Naturlaine est spécialisée dans la fabrication de produits d’isolation à base de laine de mouton. La production est destinée au marché de la construction avec une gamme déclinée en 3 familles : rouleaux, panneaux et vrac.
L’entreprise qui produit elle-même l’isolant en vrac grâce à un outil industriel de sa conception, fait fabriquer les rouleaux ainsi que les panneaux à partir de son propre cahier des charges. La matière première est issue de la production de laine du Sud-Ouest.

Ce plan de redéploiement passe prioritairement par la certification des produits et des services (CSTB) et le développement commercial qui en résultera.

La rénovation de l’habitat est un levier majeur de la transition énergétique, il est impératif pour nous de soutenir les entreprises qui entendent répondre aux nouvelles exigences environnementales en matière d’isolation.

Lire la suite sur les site des élu-E-s au Conseil régional d’Aquitaine


Agenda


marchemonsanto
Le 23 mai 2015 est organisée dans la France et le monde entier une marche citoyenne contre le projet d’agriculture intensive, génétiquement modifiée et dépendante des pesticides que symbolise Monsanto, comme les autres multinationales du secteur des biotech.Nous défendrons aussi une agriculture relocalisée, écologique et productive afin d’assurer aux producteurs un revenu juste et aux consommateurs des produits sains. Evénement Facebook pour la Marche à Bordeaux à partir de 14h00, place de la Victoire : https://www.facebook.com/events/433120260190336/
Parcours de la marche : Départ à 14h00 depuis la Place de la Victoire, hôtel de ville, puis Gambetta, pour redescendre sur le cours de l’intendance direction le Grand Théâtre afin d’aboutir aux Quinconces. 
 
Rassemblement à Bergerac (Dordogne) à partir de 10 h devant la Maison des Associations, pour une marche avec distribution de tracts dans Bergerac (Parcours de la maison des associations aux quais de Bergerac, en passant par les différents marchés du samedi matin).
 
Marche également prévue à 10h à Peyrehorade (Landes) : Point de ralliement , devant l’usine Monsanto (enrobage des semences avec pesticides)
Marche prévue vers le centre de Peyrehorade. Plus de 350 inscrits sur la « Page évènement Face book« .
VISITE DE TERRAIN – Samedi 30 mai 2015 de 10h30 à 12h30 au Wharf de La Salie (Rendez-vous, plage de La Salie sud devant le restaurant)

Rejeter en mer les eaux usées de toutes les communes du Bassin d’Arcachon est il la bonne solution ? Depuis sa création, ostréiculteurs et protecteurs de l’environnement n’ont cessé de protester contre cette installation. Des progrès sur la composition des rejets ont certes été réalisés. Sont-ils suffisants ? Faut-il rejeter les eaux usées dans le sol, sous la Forêt Usagère ? Nous avons invité un militant associatif, mémoire historique de l’ouvrage et de ses luttes, et un scientifique qui suit de près les travaux du REseau de Surveillance des Pesticides sur le Bassin d’Arcachon (REPAR). Que trouve-t-on au bout du tuyau ?  

Avec René CAPO, Ancien coordinateur du Comité de Vigilance de Biscarrosse et Jean-Marie FROIDEFOND, Ancien chercheur au CNRS, membre du Conseil maritime de la façade sud Atlantique. 

Organisée par l’association écologie en débat – Contact : 06 86 40 10 72 ecologieendebat@free.fr

En train pour le Climat!, c’est une invitation à participer dimanche 31 Mai à la mobilisation nationale organisée par la Coalition Climat 21, le collectif des associations et des citoyens qui veulent faire pression sur la Conférence Climat qui se tiendra en décembre à Paris.

En train pour le Climat!, comme son nom l’indique, c’est ce dimanche 31 mai rallier Soulac sur Mer avec le train du Médoc qui part de la gare Bordeaux St Jean à 9h11 et passe par Arlac, Cauderan, Bruges, Blanquefort et Parempuyre, destination Soulac arrivée à 11h04.

Ensuite nous rejoindrons à pied la plage pour différentes activités (photo événement devant le bâtiment du Signal, picnic partagé et sans carbone, baignade-bronzette ou etude de l’érosion avec des experts locaux, c’est au choix) puis retour à la gare de Soulac depart 15h59 pour arrivée à Bordeaux St Jean à 17h49.

détails et inscriptions auprès de l’association TACA : http://www.taca.asso.fr/evenement-240-en-train-pour-le-climat.html 

Du 30 Novembre au 11 Décembre, la France présidera la 21ème Conférence sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11). Cette échéance est cruciale : elle doit adopter un accord universel et contraignant pour limiter la hausse de la température moyenne sur Terre (liée à l’augmentation des rejets de gaz à effet de serre, les GES) à 2°C d’ici à la fin du siècle.Le Samedi 13 Juin, en collaboration avec plusieurs associations nous vous proposons une conférence « gesticulée » en plein air, de 12h à 14 h, rendez vous au parvis du Pin Galant.

Contact : cop21eelvmerignac@gmail.com

B6nGoM5CAAAeRZB

La société TIEOLE, et les associations TRIPALIUM et les Jardins de Sillac proposent Un stage d’Auto-construction d’Eolienne de type PIGGOOTT Du lundi 6 au 10 juillet 2015 à Salles (33).

Venez participer à la construction et à l’installation d’une éolienne Piggott. Profitez d’une semaine pour acquérir un savoir-faire utile, vivre une aventure collective et accroître l’autonomie énergétique en utilisant la force du vent !


Communiqués de Presse


Revue de Presse



En Bref 


Chaque année, les journées d’été sont LE moment où les écologistes se retrouvent pour un temps d’échange ouvert, convivial et formateur. Et souvent même réparateur, pour refaire le plein après des séquences électorales et politiques souvent… énergivores !

Les Journées d’été sont aussi l’occasion aussi de découvrir chaque année une nouvelle région : cette fois, c’est à Lille que nous avons rendez-vous !

Et les inscriptions sont possibles dès aujourd’hui au lien suivant : jde.eelv.fr/sinscrire

Europe Écologie – Les Verts entend changer durablement les manières de « faire de la politique ». Pour répondre à la crise de l’engagement, pour ne pas reproduire la confiscation de l’action et de la parole politiques par quelques-uns, pour permettre au plus grand nombre de participer à la politique, aux échanges et à l’action collective, la construction d’Europe Écologie Les Verts sera ouverte, décentralisée, multiple.

Europe Écologie Les Verts, c’est à la fois un parti politique, dont chacun peut devenir adhérent et un réseau de coopérateurs, pour que chacun puisse rejoindre Europe Écologie Les Verts en gardant la possibilité d’un engagement plus souple.

Adhérer au parti politique Europe Écologie Les Verts, c’est pouvoir participer à l’ensemble des décisions du mouvement : élections, priorités stratégiques et programmatiques, choix budgétaires… C’est la possibilité, pour tous et toutes, de participer à toute la vie du mouvement, en interne et en externe, au plan local, régional et national.

Rejoindre le réseau des coopérateurs, c’est pouvoir participer à toute la mobilisation collective initiée et portée par Europe Écologie Les Verts ; c’est être informé de toutes les actions d’Europe Écologie Les Verts, nationalement et localement, et être consulté sur les grands choix structurants du mouvement.

Adhérent ou coopérateur, parti et réseau : l’enjeu, c’est de permettre à chacun-e de trouver les formes du militantisme qui lui convient !


Nous rejoindre


 

Logo-EELV3 facebook
 
twitter

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Europe Ecologie Les Verts Aquitaine, nous vous invitons à exercer votre droit de désinscription en cliquant ici : http://aquitaine.eelv.fr/lettre-dinformation/ . Si vous avez reçu cet email par une liste de diffusion, vous pouvez gérer votre abonnement à la liste à cette adresse : listes.eelv.fr

Conformément à la loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.